La crèche de noël

La crèche de noël pour accueillir l’enfant Jésus

Que l’on soit croyant ou pas, La crèche de Noël, représentant la naissance du Christ, est une tradition de noël.

La crèche de Noël peut être statique, mécanique ou vivante, la crèch se trouvaient dans les églises puis sur leurs parvis, tableaux animés à l’origine des crèches spectacles.

L’invention de la crèche de Noël est traditionnellement attribuée à Saint François d’Assise

En France, pendant la révolution, les représentations publiques étant interdites, la crèche de Noël apparaît dans les maisons. C’est alors l’origine de la crèche

La crèche est l’endroit où l’on dépose le petit jésus le 25 décembre

La première crèche connue fut celle créée à Marseille, en 1775, par un dénommé Laurent. Elle était constituée de mannequins articulés vêtus de costumes locaux. Pour y ajouter un brin d’exotisme, le créateur y avait placé des girafes, des rennes et des hippopotames. Jean-Paul Clébert raconte : « À l’époque du Concordat, Laurent montrait même un carrosse qui s’avançait vers l’étable ; le pape en descendait, suivi des cardinaux. Devant eux s’agenouillait toute la Sainte-Famille et le pape lui donnait sa bénédiction. Pendant l’adoration des bergers, un rideau se levait, dévoilant la mer sur laquelle voguait un bâtiment de guerre. Une salve d’artillerie saluait l’enfant Jésus qui, réveillé en sursaut, ouvrait les yeux, tressaillait et agitait les bras »3.

La première crèche connue en France date de 1775 et nous vient … de Marseille ! Constituée de petits mannequins articulés, vêtus de costumes provençaux, elle est précieusement conservée au sein du Musée du Vieux Marseille.

Mélange de profane et de religieux, les personnages de la crèche sont les « santoun », « petits saints » en provençal. Jusqu’à la fin du 18ème siècle, on ne parle pas de « santons » mais de « figures ». Ces dernières sont des pièces uniques qui nécessitent beaucoup de travail et d’habileté. Leur prix est donc élevé et peu sont les Marseillais à pouvoir en posséder une à demeure.

La ville de Marseille a apporté quelques précision sur la popularisation de la crèche de noël.

« C’est le Marseillais Jean-Louis Lagnel (1764-1822) qui démocratisa les crèches provençales en industrialisant la technique du moule en 1798. Le succès fut immédiat :  » les santons à un sou » investissent, à partir de cette date, les foyers des Marseillais, devenant ainsi des santons traditionnels. Aujourd’hui, la technique de fabrication des santons reste à peu près la même qu’en 1798 : argile cuite au soleil ou au four, peinte à la gouache ou à la détrempe. Pour fabriquer ses personnages, Jean-Louis Lagnel s’inspire du quotidien du petit peuple de Marseille, de ses traditions et de ses métiers : le meunier, le pêcheur, le rémouleur… »

X
Bonjour Cadeaux Noël Shop
Bienvenue sur le chat du papa noël CLIQUE ICI pour que je t'aide à trouver un cadeau pour noël
wpChatIcon